dimanche 11 novembre 2007

°†°Le baiser d'un ange ensanglanté°†°




Telaïs saisit brusquement le bras de Keith et plongea son regard dans le sien.
"Dis-moi, persuade-moi, hurle-moi que tu n'es pas de ceux là! Ainsi je saurai pourquoi je devrai agir différemment avec toi. N'es-tu pas de ces faucheurs de coeurs parcourant la Terre entière en toute légalité?"L'homme à la peau bleutée baissa les yeux, il ne savait pas exactement ce qu'il devait répondre, il réalisait qu'il n'était guère différent de ceux dont elle parlait finalement, mais ne pouvait l'avouer. Elle aurait pu plonger sa main dans son poitrail afin de lui étreindre amèrement le coeur, il n'aurait pas eu moins mal.... C'est sans doute ce que l'on appelle le pouvoir des mots. Cette femme l'intriguait au plus haut point. Morgian, elle, se contentait de son corps, mais Telaïs demeurait la première à s'intéresser à ce qui se trouvait à l'intérieur de cette enveloppe charnelle. Et cela ne pouvait que provoquer de multiples questionnements. Ne sachant quoi dire, il usa du langage du corps et se retourna contre son emprise, la plaquant contre le mur froid de la ruelle. La jeune femme femme fronça des yeux empreints de tristesse.
"Comme à ton habitude, tu ne prononce un mot... Crois-tu, pauvre petit être que la violence fait de toi un homme comme il se faut?Penses-tu, qu'en me soumettant à toi, je suis une femme comme il se faut?"
Keith sentait la colère monter en lui, n'allait-elle jamais cessée de lui faire affront?Mots, gestes, regards, Il aurait voulu la faire taire... Avec un baiser insensé, mêlant colère,désir et encore bien d'autres choses dont il n'avait conscience. Mais il n'eut pas le temps de mener à bien son projet. Télaïs le projeta à terre et se précipita sur lui. Il était allongé sur le sol glacé, ses yeux dorés grands ouverts sur le doux visage de Telaïs. Elle se tenait à quelques centimètres de lui, il sentait son souffle et son parfum envoûtant. Il n'osait bouger, la jeune femme était assise sur lui.
"Que fais-tu? murmura-t'il.
_Je fais de moi un homme et de toi une femme pour quelques instants, alors soumets-toi."
Elle esquissa un sourire puis déposa ses lèvres contre les siennes, savourant le plus doux des fruits défendu. Pour la première fois, Keith se mit à trembler... de plaisir. Ses yeux étaient clos, mais lorsqu'il les rouvrit, il crut voir, ornant le corps de Telaïs, deux immenses ailes rouge sang.
Ce dialogue était ainsi dénué de sens ,puisse qu'elle n'était pas plus une femme ,que lui un homme...

2 commentaires:

neph a dit…

youhou^^ vive télaïs et arkaëlle!! (faudrait ptetre que je me remette à bosser moi^^) quand est ce qu'on se voit pour parler de tout ca?
gros bisoux ma dame Mélusine
tite neph qui t'aime fort fort ^3

Ellana a dit…

C'est halucinant comme tu écris ....

On se plonge totalement dedans, et on en ressort seulement une fois le dernier point dépassé !!

J'aime beaucoup ton style Mélue ^^

Vive Telais et Arkaelle ^^

Mille bises ^*^